• Actions

    Le GREPES asbl (Groupe de Recherche en Electronique de Puissance pour Environnement Sévère) regroupe  actuellement plusieurs entreprises wallonnes (Thales Alenia Space ETCAAlstomMitra E&I, SABCA, CE+t, Jema ELEC) ainsi que la plupart des laboratoires des universités et hautes écoles de la communauté française (FPMsCERISICUCLULBULgECAM).

    Groupement fondé en 2003, le GREPES a pour objectif de fédérer les compétences des universités, des hautes écoles et des entreprises actives dans le domaine du génie électrique et de détecter les sujets de recherche profitables pour le tissu industriel wallon.    De plus, le GREPES veut mettre en place de nouveaux projets de recherche et en assurer le suivi. Il souhaite également promouvoir le génie électrique auprès des étudiants et, en accord avec la région wallonne, assurer une adéquation maximale entre les besoins industriels et les recherches dans les universités et hautes écoles.     Au départ association de fait, le GREPES s’est constitué en asbl en 2007.

    Dans l’objectif de la promotion du génie électrique, le GREPES organise chaque année la remise d’un prix qui récompense les deux meilleurs travaux de fin d’études parmi ceux réalisés au sein des universités et des hautes écoles de la communauté française.

    Ce prix d’un montant total de 4000 € est offert par Thales Alenia Space ETCAAlstomSABCA et Mitra E&I, entreprises soucieuses de la promotion de la discipline.

    Le GREPES co-organise également chaque année une Journée Scientifique.   Organisée en alternance dans chacune des universités ou Hautes Ecoles du Grepes, la journée réunit entre 50 et 100 participants.   Grâce au support du FNRS, des invités étrangers présentent un sujet dans le domaine de l’électronique de puissance et élargissent le cercle des contacts du Groupe.

    Les objectifs suivants ont été définis :

    • Fédérer les compétences des universités, hautes écoles et entreprises actives dans le domaine du génie électrique ;
    • Coordonner la veille technologique émanant des entreprises et universités participantes afin de détecter les sujets de recherche profitables pour le tissu industriel wallon ;
    • Fonctionner en tant que chef de projet pour assurer le suivi des sujets de recherche et de la coordination des différents partenaires concernés ;
    • Promouvoir, vers les étudiants, le génie électrique ;
    • Permettre un feedback vers l’université des besoins industriels